28 de mayo de 2013

Inscrivez-vous à la projection du film sur l'autisme "D'autres voix" le samedi 22 juin à Paris - Présentation des invités : Eric Laurent, Jean-Daniel Matet et Ivan Ruiz



Ecole de la Cause freudienne
Association de psychanalyse reconnue d'utilité publique
L'Envers de Paris – L'ACF-IdF
Nos invités le samedi 22 juin 2013 :
Ivan Ruiz, réalisateur du film
Ivan Ruiz :
« Le film est né quand ont surgi des tentatives de refuser la présence de la psychanalyse dans le traitement de l'autisme. Après un Forum et des initiatives d'associations de parents et de professionnels pour défendre le discours analytique et ce que la psychanalyse soutient par rapport à l'autisme, j'ai pensé que l'audiovisuel nous permettrait d'aller plus loin que l'exposé, le cas clinique. »
« J'ai pensé que je pouvais faire un film donnant de la voix à des parents, des psychanalystes, mais surtout aux sujets autistes eux-mêmes. Mon intention était de les rendre visibles. Pas de les montrer. Mais de leur donner de la visibilité. »
« Je me suis rendu compte après le tournage qu'en fait ce film ne parle pas seulement de l'autisme mais de la subjectivité de chacun. Même non concernées par l'autisme, les personnes sortent touchées, émues. Ça a été une rencontre. »
Eric Laurent, auteur du livre « La bataille de l'autisme »
Eric Laurent :
« Bien sûr, la bataille continue. L'enjeu central reste de savoir comment aider les sujets autistes, toujours plus nombreux, leurs parents et leurs amis, qui attendent de tous un renouvellement de nos pratiques. »
« Avec l'élévation de l'autisme au rang de Grande Cause nationale, les débats sont maintenant sur la place publique. Des acteurs puissants ont surgi. Tout cela accomplit un saut qualitatif, désormais manifeste pour tous. Cette politique pour l'autisme a conduit à une impasse et a permis un dévoilement nouveau des enjeux de santé publique dans l'ensemble du champ. » « Ce qui ne change pas, en revanche, c'est la difficulté à dire de l'autisme quelque chose qui vaille. Comment appréhender la variété des autismes ? Y a-t-il des modalités de réponses susceptibles d'orienter l'ensemble du champ, et si oui, lesquelles ? Comment être à la hauteur des enjeux pour chacun des enfants, des parents, des adultes, concernés ? »
« Les témoignages surprenants des autistes de haut niveau, témoignage des plus précieux, la façon dont ils peuvent parfois faire usage des thérapies qui leur sont proposées, nous donne une cartographie nouvelle du rapport au savoir sous toutes ses formes».- « L'incroyable diversité des chemins que peut prendre un sujet vers la parole, l'écrit, le calcul, est un témoignage des plus précieux. »
Eric Laurent, La Bataille de l'autisme, Editions Navarin-Le Champ freudien, 2012
Jean-Daniel Matet, Président de l'Ecole de la Cause freudienne
Jean-Daniel Matet :
La psychanalyse ne se limite pas à ce qui se passe dans le cabinet du psychanalyste. » Au fond, « c'est la conception de l'enfant comme sujet à part entière qui est introduite par les psychanalystes qui se penchent sur le développement de l'enfant ». « La lecture que nous faisons de la structure familiale ne cherche à mettre en cause personne. La culpabilité n'est pas une invention de la psychanalyse, elle accompagne la notion de responsabilité. La culpabilisation est autre chose et cherche à démontrer un lien entre un défaut aperçu et une causalité située chez l'Autre. »
« Les psychanalystes n'opposent pas le soin et l'éducation et respectent la pluralité des approches dans un domaine où personne ne peut prétendre avoir le dernier mot sur la causalité de l'autisme et sur les succès de telles méthodes. » « C'est dans la recherche d'une voie accessible à chacun qu'il faut se diriger et en cela les psychanalystes sont favorables à toutes les tentatives d'apprentissage que peut proposer le système éducatif. Cela ne s'oppose pas à la démarche de soins, d'attention et d'écoute. »
Ce que nous découvrons avec ces enfants, c'est la nécessité d'une écoute qui ne s'accroche pas au sens commun, [une attention aigue au] moindre signe d'une nouvelle invention de l'enfant. » « Nous sommes bien loin ici de la caricature que l'on peut faire de la psychanalyse à condition de ne pas attendre plus de celle-ci que ce qu'elle peut donner : elle ne promet pas la guérison absolue du symptôme, mais certainement la réduction des dégâts et leur transformation en quelque chose de plus vivable par le sujet. »
Et : Albert, Miquel, Lucia, Quique…. héros du film :
Projection et debat
Samedi 22 juin 2012 - 10h-13h
Cinéma L'Escurial 11, bd de Port-Royal 75013 Paris
Projection en présence du réalisateur Ivan Ruiz
Débat avec nos invités
Eric Laurent et Jean-Daniel Matet
Animé par
Armelle Gaydon et Laura Sokolowsky

Réservation par chèque (à poster avec le bulletin d'inscription ci-joint
ou à telecharger sur le site de l'ECF) : cliquer ici
Renseignements : cine.ECF@gmail.com - Ecole de la Cause freudienne 01 45 49 02 68

Retrouvez l'événement « Projection du film "D'autres voix"sur facebook
 

No hay comentarios: