20 de febrero de 2017

#StayTuned n°2 - La cause de l'autisme






N°2 . 17 février 2017

 
Pourquoi l'autisme
Par Jean-François Cottes, rédacteur en chef

Comment se fait-il que ce trait isolé par Eugen Bleuler dans la schizophrénie – terme forgé par soustraction de l'éros du concept freudien d'auto-érotisme –, devenu catégorie clinique, diagnostic concernant une part très réduite de la nosographie psychiatrique, converti ensuite dans les différentes versions du DSM qui y a rattaché puis inclus, dernièrement, les psychoses de l'enfant – dénommées Troubles Envahissants du Développement – comment se fait-il que ce diagnostic, disais-je, ait connu un tel succès chez les praticiens, et maintenant un tel engouement médiatique et finalement populaire ? Oui, l'autisme est maintenant populaire, on s'en revendique, on s'y reconnaît.

Il faut que quelque chose ait, comme le dit Jacques Lacan à un autre propos, cheminé cent ans dans les profondeurs du goût pour qu'un tel retournement s'opère.

Vous en doutez ? Eh bien voyez comment s'est développé outre-Atlantique et arrive maintenant en France le mouvement pour le respect de la neurodiversité. Ce courant affirme que l'autisme est un fonctionnement neurologique différent du fonctionnement typique. Encore une fois le Québec assure l'interface linguistique en traduisant en français des thèses américaines. Le représentant le plus connu de ce courant est le Dr Laurent Mottron, qui n'a pas de mots assez durs pour critiquer les thérapies comportementales en tant qu'elles nient la spécificité autistique et tentent d'imposer de force le modèle «neurotypique». Nous y reviendrons.

Il apparaît ainsi une tendance à faire de l'autisme un style de vie et à le faire reconnaître comme tel. Mais est-ce tout, cela suffit-il à rendre compte de la place qu'il occupe dans le discours contemporain ? Faire accepter le style autistique, ce serait juste lui faire sa place dans le catalogue des identifications collectives contemporaines : cloisonnées, clivantes, communautaristes.

Or il s'agit de plus que cela. L'autisme attire, fascine, suscite aujourd'hui l'admiration. Ne serait-ce pas que le parlêtre contemporain s'y reconnaît ? Qu'il y cherche des réponses à ses propres énigmes, en particulier à sa tendance à se retrouver «sans le secours d'aucun discours établi», «sans aucun discours dont il puisse faire lien social» (J. Lacan). L'autiste n'incarnerait-il pas celui qui sait se passer de l'autre quand la socialité tend à se racornir dramatiquement sur la toile des réseaux sociaux des GAFA ? Question à creuser.

Le Blog s'étoffe, de nouveaux rédacteurs ont rejoint l'équipe de rédaction.

Il se veut une base permanente d'action lacanienne dans le champ de l'autisme. Il s'agit d'intervenir dans les débats pour promouvoir le point de vue de la psychanalyse d'orientation lacanienne, pour témoigner et faire connaître les pratiques qui s'en éclairent et pour faire la critique raisonnée des autres approches.


> veille
RATTRAPER LE RETARD ? DES NOUVELLES DU CANADA
Par Catherine Lacaze-Paule. Sans cesse, l'argument du retard de la France sur les prises en charge de l'autisme fustige les professionnels. Cet argument frappe comme une évidence sans base. Les professionnels sont suspectés d'être têtus et obtus, et ils refuseraient de s'ouvrir à des nouveautés, à se remettre en question. Tous les autres pays, notamment les anglo-saxons, auraient beaucoup d'avance et bénéficieraient de programmes avancés.
Pourtant, un article paru dans le journal canadien Le Devoir, écrit par le père d'un enfant autiste...
Lire la suite
> buzz
LÀ OÙ LE CALCUL DÉFAILLE
Par Jean-Pierre RouillonLa proposition de Daniel Fasquelle d'interdire la psychanalyse dans les traitements concernant l'autisme a été rejetée par l'Assemblée Nationale en décembre dernier. Nous ne pouvons que nous réjouir de cet événement sans toutefois crier trop vite victoire. En effet, sur le terrain, comme on dit, sur le terrain de l'accompagnement des enfants et des adultes autistes, tout donne à penser que...
Lire la suite
> veille
"LEAN" À L'HÔPITAL
Par Luc Garcia. Fermez bien fort les yeux puis songez à un monde où il n'existe plus de séparation hiérarchique entre les travailleurs. Un monde sans gaspillage et toujours performant, un monde où la performance sera mesurée pour attester votre (in)efficacité et/ou celle de vos voisins. Un monde, encore, où les écarts mesurés face aux objectifs fixés feront l'objet d'indicateurs de performances pour la mise en place de plans correctifs. Donc, songez à un monde sans perte ni...
Lire la suite
> c'est maintenant

LE MONDE DE THÉO À AUBERVILLIERS
LE 24 FÉVRIER
Par Yohann Allouche. Projection-rencontre à 20h au Centre Henri Duchêne d'Aubervilliers, du film Le monde de Théo, en présence de Valérie Gay-Corajoud, mère de Théo, avec Estela Solano-Suarez, psychanalyste et Mireille Battut, présidente de l'association La main à l'oreille -- Théo a 2 ans lorsque l'autisme s'invite dans sa vie et par ricochet s'immisce dans celle des siens. Dès lors...
Lire la suite
IS THERE LIFE ON MARS ?
Par Marina Puissant et Elena MaderaNous étions une trentaine de participants de La Main à l'Oreille et de Famisol à nous retrouver au Théâtre National de Bruxelles le 19 janvier 2017 pour voir le spectacle Is there life on Mars ?, mis en scène par Héloïse Meire et la Compagnie What's up ?. Ce n'était ni une conférence ni une suite de témoignages des personnes autistes sur leurs vies et leurs souffrances ; mais une vraie «mise en scène» à la fois...
Lire la suite
CE GAMIN, LÀ
Par Annie SmadjaRetour sur «la parenthèse enchantée» de la pédopsychiatrie et la «tentative Deligny». Ce gamin, là, film de Renaud Victor (1975), fut judicieusement programmé par Corsica.Doc, association organisatrice du festival du documentaire d'Ajaccio le 21 janvier 2017, juste avant le dernier film de Julie Bertucelli, Dernières Nouvelles du Cosmos, à propos de la poète autiste Babouillec. La séance, «Le mystère de l'autisme», laissait les spectateurs tout à leur...
Lire la suite
> découvertes
INVENTER SA LANGUE
Par Patrick RouxSous le titre accrocheur Une âme prisonnière, le journaliste allemand Michael Klonosvski a fait paraître en 1992 un scoop à propos d'un adolescent autiste de 18 ans. Grâce à l'écriture assistée, Birger Sellin fait une «sortie d'autisme» spectaculaire. Le journaliste s'est ensuite pris au jeu et a soutenu la publication des textes en question. L'essentiel du livre est la transcription d'extraits du journal de Birger Sellin – qui vont de l'onomatopée au...
Lire la suite
POUR L'ABORD CLINIQUE DE L'AUTISME
Par Patrick Roux. À propos du Forum Pour l'abord clinique de l'autisme tenu le 12 avril 2012 à Marseille et paru en DVD --
Le rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS), publié le 8 mars 2012, avait renouvelé son avis en faveur de l'approche comportementaliste. En s'appuyant sur l'impératif de standardisation des méthodes, la HAS avançait que «l'absence de données sur leur efficacité et la divergence des avis exprimés ne permettent pas de conclure à...
Lire la suite


© 2017 ECF secrétaire

No hay comentarios: