15 de diciembre de 2014

ECF : Études lacaniennes, Études freudiennes, Enseignement de la passe, c'est bientôt! PARLER LALANGUE DU CORPS, par Éric Laurent




PARLER LALANGUE DU CORPS, par Éric Laurent




 
Le corps et la jouissance - Le moment « Radiophonie »

Quel thème de travail, pour ces « Études lacaniennes », permettrait-il de soutenir une recherche au long de ces huit rencontres, qui définisse notre espace de travail ? Lorsqu’un Séminaire de Lacan est publié, c’est lui qui définit le cadre de la recherche dans la dimension de surprise que cause la nouvelle rencontre avec le livre et le commentaire de Jacques-Alain Miller qui l’accompagne. Cette année, nous n’avons pas de Séminaire, mais nous avons le commentaire le plus récent sur le dernier enseignement de Lacan qu’a rassemblé J.-A. Miller lors de sa conférence au dernier Congrès de l’AMP. Elle expose la volonté de Lacan de substituer à l’inconscient freudien le « corps-parlant » ou le « parlêtre ». Cette conférence qui se trouve sur le site de l’AMP sous le titre « L’inconscient et le corps parlant »(1), définit des itinéraires possibles dans les derniers Séminaires de Lacan.
 
C’est l’un de ces itinéraires que je voudrais suivre dans ces « Études ». Nous partirons du fait que le mystère, le point de réel, est « l’union de la parole et du corps », au-delà de la pulsion freudienne qui réunissait charge libidinale et représentations dans un mythe fondateur. De ce départ, nous avancerons dans l’exploration de « l’analyse du parlêtre » à laquelle nous invite la conférence de J.-A. Miller. Nous garderons aussi présent, au long de cette étude, combien le paradigme cognitif contemporain de la psychologie veut faire taire le corps, réduit au comportement, pour n’exalter que le processus cognitif, même s’il est qualifié d’émotionnel. Nous nous demanderons aussi, tout au long de l’année, comment cette extension du symptôme permet de maintenir un lien avec les disciplines cliniques qui utilisent ce même mot de symptôme.

Chaque séance sera consacrée à la lecture d’un texte de Lacan qui est mentionné dans la conférence ou qui résonne avec elle.

Notes:
1 – J.-A. Miller, « L’inconscient et le corps parlant », on line.

___