20 de noviembre de 2008

[ecf-messager] Conférence clinique du 26 novembre 2008‏



Institut du Champ freudien

CONFÉRENCES CLINIQUES 2008-2009

sous la présidence de Jacques-Alain Miller

LA PARANOÏA SELON LES GRANDS PSYCHIATRES

Mercredi 26 novembre 2008

Guy Briole

Emil Kræpelin, la fragilité d’une œuvre colossale



Emil Kraepelin, ce botaniste contrarié, qui a du renoncer à la psychologie expérimentale pour s’orienter vers la psychiatrie, fut un travailleur inlassable et méthodique qui a établi, en sept éditions successives, une véritable taxinomie psychiatrique. Ce qui peut, au premier abord, apparaître comme le premier socle a-théorique des maladies mentales se révèle contenir une conception pathogénique déduite de la clinique. Au fur et à mesure de la publication de ses traités se dégage de l’ensemble des maladies mentales — dont l’étiologie est infectieuse ou génétique et l’évolution péjorative — une part toujours plus restreinte, la paranoïa, dont la pathogénie est purement psychogénique. Exception dans l’œuvre colossale de Kraepelin pour ces « combattants passionnés » qui n’auraient pas les « armes suffisantes pour affronter les difficultés de la vie » [1]


La conférence du Mercredi 26 novembre 2008 aura lieu au local de l’École, 1 rue Huysmans, 75006 Paris


Cette conférence est la première d’une série de six conférences sur ce thème. Ces conférences seront incluses dans le volume de la Conversation sur l’Autre méchant, qui paraîtra aux éditions Navarin.

[1] Cité par J. Lacan in : De la psychose paranoïaque dans ses rapports avec la personnalité. Paris, Seuil, 1975, p. 59.


I
magen: http://www.mactonnies.com/paranoia.jpg

No hay comentarios: