5 de octubre de 2012

Institut Psychanalytique de L'enfant n°8, Octobre 2012



 
Intstitut Psychanalytique de l'Enfant - Université populaire Jacques-Lacan
La parole aux parents
Daniel Roy
Les News de l'Institut de l'enfant sont très heureux de publier des témoignages de parents d'enfants et de jeunes gens dits autistes, à l'occasion de la création de « La main à l'oreille », association de parents et amis de personnes autistes.
L'association tiendra sa première réunion publique lors des prochaines Journées de l'École de la Cause freudienne, qui ont lieu les 6 et 7 octobre à Paris et qui ont pour thème « Autisme et psychanalyse ».
Toutes informations sur le blog des Journées : http://www.42journees-ecf.org/
En institution
Association La main à l'oreille
INVITATION
Nos projets sont nombreux, et nous débordons d'énergie, mais nous devons nous organiser, nous ménager, et arbitrer entre les urgences du moment (Plan autisme du ministère, visibilité, référencement) et le travail de fond se fera dans la durée (projets, expressions, écriture, travail de groupe, élargissement, partenariats..).
Pour en discuter, nous proposons de nous retrouver samedi 6 octobre, de 13h à 14h15, en salle 351, niveau 3 au palais des Congrès de Paris où ont lieu les 42es Journées de l'ECF. La réunion est ouverte aussi à ceux qui ne se seraient pas inscrits à ces Journées. (entrée libre, 2 Place de la Porte Maillot, 75017 Paris)
Ordre du jour :
  • Présentation des objectifs et des statuts de l'Association;
  • Présentation du bureau;
  • Discussion sur les priorités proposées par lui.
PRÉSENTATION
« La main à l'oreille » a été créée par des parents et amis de personnes autistes, avec pour objectif de promouvoir une approche qui prenne en compte leur subjectivité et accueille leurs inventions. Nous considérons qu'une place doit être faite, dans la Cité, au mode d'être autistique, sans se référer à une norme sociale ou comportementale. Nos parcours et vécus très différents nous permettent de témoigner de l'apport de la psychanalyse dans une approche respectueuse du sujet, qui permette l'émergence de la personne.
Nous avons l'expérience des difficultés et des obstacles rencontrés par les personnes autistes et leurs familles, et nous avons dû apprendre à « savoir y faire », pour que les différentes institutions administratives, éducatives et thérapeutiques (crèche, école, CTTP, CATTP, MDPH, CMP, CRA, hôpital de jour, IME, EMS...) collaborent avec le souci de l'enfant. Nous avons aussi pu constater que, dans chaque institution, c'est le désir de la personne, du professionnel, qui est en jeu. C'est pourquoi nous souhaitons des partenariats de confiance et des coopérations interdisciplinaires et interinstitutionnels, permettant de « tricoter » pour chacun l'accompagnement qui lui convient.
Engagés en faveur d'une prise en charge interdisciplinaire thérapeutique, pédagogique et éducative, attachés à une approche intégrative, tout au long de la vie de la personne, nous souhaitons d'ores et déjà contribuer à la consultation sur le 3ème plan Autisme lancée par le gouvernement, et prenons en considération les trois axes, « non exhaustifs » proposés par la ministre - Diagnostic / Offre / Sensibilisation  - auxquels nous proposons d' ajouter un axe « en plus » : celui de l'écoute et de l'ouverture à la richesse des mondes autistiques.
Dans l'éventail de leurs expressions, les autistes nous montrent qu'aucune personne autiste n'est pareille à une autre, comme il en est pour tout un chacun. Ils confirment ainsi que l'autisme, inséparable de la personne, ne la résume pas. Nous souhaitons en témoigner dans notre association.
LES BUTS DE L'ASSOCIATION
  • Promouvoir la place des personnes autistes dans la Cité, sans se référer à une norme sociale ou comportementale ;
  • Faire connaître, partager, et soutenir l'invention autistique sous toutes ses formes, de la trace la plus humble aux élaborations de systèmes les plus complexes, comme caractéristique remarquable du mode d'être au monde des personnes autistes, à condition que soit respectées leur singularité et leur subjectivité ;
  • S'assurer du respect de la subjectivité des autistes dans les institutions - spécialisées ou non - qui les accueillent ; et défendre une approche interdisciplinaire de la prise en charge et de l'accompagnement, à partir de la singularité de chaque personne, impliquant une diversité de praticiens : enseignants, éducateurs, accompagnateurs de Vie scolaire (AVS), psychiatres, psychologues, psychanalystes, infirmiers, orthophonistes, psychomotriciens… ;
  • Rechercher un partenariat actif, informé, confiant, à l'écoute et apaisé avec les équipes qui accueillent les enfants  et créer des liens de coopération et d'échanges avec d'autres associations.
POUR NOUS CONTACTER
La main à l'oreille
14 impasse des Jardins
94230 Cachan
lamainaloreille@gmail.com
Mireille Battut – Présidente
battutm@orange.fr

Combats / Débats
Combats / Débats
Éloge du bricolage
par Mireille Battut
Je ne pensais pas que le titre de « parent » me conduirait à prendre un jour place à une tribune. Parce qu'être parent, c'est d'abord et fondamentalement du bricolage. Un bricolage où l'on fait ce qu'on peut, avec les embrouilles du réel, entre les exigences gloutonnes de la vie professionnelle, les embarras du couple, et un certain idéal social que l'on s'efforce de transmettre à travers la lignée familiale.
Lire la suite
Combats / Débats
Une conversation à Bordeaux
par Daniel Roy
Lors du Forum « Pour l'abord clinique de l'autisme », organisé à Bordeaux le 5 mai par l'ACF-Aquitania, Philippe Lacadée et Maryse Roy avaient organisé avec des parents une séquence qui eut un impact considérable sur l'assistance nombreuse. Chacun prit la parole avec fermeté et précision, porté par la nécessité impérieuse de rendre compte du « parcours » enclenché par un moment de « vraie prise de conscience » de l'absolue singularité de l'enfant.
Lire la suite
Combats / Débats
Le témoignage de Mme C. L.
Au Forum de l'ACF Ile de France, en juillet 2012. 
Bonjour à tous,
Je suis la maman de deux garçons : l'aîné 17 ans et le cadet  13 ans en décembre. Le plus jeune est autiste de haut niveau.
Un enfant un peu « bizarre »Vers ses 18 mois, je me suis dit que quelque chose n'était pas normal dans son comportement, il ne réagissait pas lorsqu'on l'appelait ou lui parlait sans se mettre devant lui. Je pensais qu'il avait un problème de surdité, jusqu'au jour où je l'ai entendu fredonner la musique des « Barbapapas », je me suis dit qu'il lui était impossible de la connaître sans l'entendre.
Lire la suite
L'Institut de l'Enfant est sur le site www.lacan-universite.fr
Contact : institut.enfant@gmail.com
Les News : Rédacteur Daniel Roy, rédacteur-adjoint Hervé Damase


No hay comentarios: