21 de noviembre de 2013

Evénement AMP ! Première soirée préparatoire au IXe Congrès le lundi 25 novembre à Paris


Evénement AMP à Paris
QUATRE SOIRÉES PRÉPARATOIRES AU IXe CONGRÈS DE L’AMP

Laure Naveau
Sous le titre “Un réel, quels enjeux, quels changements,  pour la psychanalyse au XXIème siècle?”, quatre  lundis soirs seront consacrés à la préparation du Congrès, au local de l’ECF à Parisles lundis 25 novembre, 13 janvier, 10 mars, 7 avril.
Une série de contributions y proposeront un débat sur ce réel, sur son désordre, sur sa clinique, sur son impensable. Le réel, comment l’attraper? Comment en parler? Comment l’écrire? C’est parce qu’il y a de l’indicible qu’il faut en parler, tel est le défi de la psychanalyse d’orientation lacanienne au XXIème siècle, Celle dont Jacques-Alain Millerdit dans sa présentation du Congrès qu’elle a la particularité de “déranger la défense”.
Nous nous appuierons sur  les PAPERS du Comité d’Action de l’École Une,  les textes d’orientation de What’s up !, et sur le Volume Scilicet qui vient de paraître, où plus de cent items  interrogent la modernité et la tradition dans leur rapport à la psychanalyse, pour approcher ce réel qu’une psychanalyse tente de cerner.
Première soirée le lundi 25 novembre à 21h15
1 rue Huysmans 75006 Paris
Avec la participation  de
Guy Briole, Directeur du Congrès
Zoom sur la rupture cause/effet. 
Nous considèrerons, comme Jacques-Alain Miller nous y invite, les incidences de la rupture cause/effet dans le surgissement du réel sans loi et  ses conséquences pour la psychanalyse au XXIe siècle .

 Jean-Daniel Matet, Président de l’ECF,
La clinique : qu’est-ce qu’un cas?
Quelle exigence éthique fonde la pratique des analystes à l’époque de la classification de masse ? Quel goût , quel désir, habite l’analyste qui ne recule pas devant la difficulté d’un cas, et son élaboration?

Laure Naveau, coordinatrice des Papers du Comité d’Action
Un autre désordre
Parce que “la psychanalyse accompagne le sujet dans ce qu’il élève de protestation contre le malaise civilisationnel”, le désordre dont s’occupe la psychanalyse est politique. Comment interpréter cette proposition?

No hay comentarios: