19 de noviembre de 2013

Soirée exceptionnelle de la bibliothèque de l'ECF au Théâtre de l'Aquarium le 30 novembre


Samedi 30 novembre à 20h30
La bibliothèque de l'École de la Cause freudienne vous invite à participer à une soirée exceptionnelle au Théâtre de l'Aquarium autour du spectacle
OEDIPE ROI de Sophocle
mis en scène par Antoine Caubet
La représentation sera suivie d'une conversation avec Antoine Caubet, metteur en scène, les comédiens du spectacle, et Jean-Daniel Matet, Marie-Hélène Roch et Sophie Gayard, psychanalystes, membres de l'ECF, sous la forme d'une rencontre-débat avec le public.
Comment lire aujourd'hui OEdipe Roi de Sophocle, après Freud ? Au mythe antique s'est substitué un nouveau mythe, freudien — « le rêve de Freud » dit même Lacan. La fascination pour les thèmes du parricide et de l'inceste a accentué l'aspect de drame familial de la pièce et plus personne ne doute du fameux complexe qui porte son nom, au mieux désuet d'être devenu si banal, mais aussi parfois tourné en dérision comme une vieille lune.
Si Freud avait cru trouver chez Sophocle, à l'aube du XXe siècle, de quoi ancrer dans l'histoire de l'humanité, via la trame de la tragédie antique, la vérité de ce qu'il traquait sur la psychique individuelle, ce n'est pas sur ce plan que Lacan reprend l'histoire d'OEdipe. S'appuyant aussi sur Hamlet, référence freudienne, et théâtrale, couplée à OEdipe, Lacan dégage et accentue l'enjeu qui intéresse la psychanalyse : OEdipe est celui qui ne sait pas. Il ne savait pas ce qu'il faisait quand fuyant Corinthe, il tuait Laïos sur son chemin, puis ayant délivré Thèbes de la Sphynge, épousait Jocaste. Mais il ne savait pas non plus ce qu'il disait quand il promettait de chasser de Thèbes celui dont la faute était responsable des malheurs de la ville alors qu'il s'engageait aveuglément dans l'enquête qui allait précipiter le dévoilement du mystère de sa naissance.
OEdipe Roi est en effet une pièce du mystère, de l'énigme, du malentendu dont chacun naît. Peut-être le propos de Lacan, tout à la fin de son enseignement, affirmant que « De traumatisme, il n'y en a pas d'autre : l'homme naît malentendu » s'applique-t-il particulièrement bien à l'histoire d'OEdipe.
Alors, est-ce mission impossible que de lire OEdipe Roi après tant d'interprétations, de façons d'aborder le texte, d'études historiques et philologiques précieuses, dont Jean Bollack a su tirer le sel ? Une des pistes est peut-être de revenir au théâtre, de venir voir jouer OEdipe Roi, et de ne pas oublier qu'il s'agit d'abord d'un texte fait pour être représenté sur scène.
C'est à quoi nous vous convions, au Théâtre de l'Aquarium, où Antoine Caubet, dont nous avions suivi il y a un peu plus d'un an le pari de la mise en scène du premier chapitre de Finnegans Wake de James Joyce, met en scène en cette rentrée la pièce de Sophocle. Belle occasion d'une nouvelle rencontre entre des artistes, des psychanalystes, et le public.
Sophie Gayard
Tarif privilégié : 15 euros (dans la limite des places disponibles)
en réservant auprès du théâtre au 01 43 74 99 61 avec le code «ECF»
Vous pourrez vous restaurer au bar du théâtre 1h avant la représentation.
Toutes les informations sur le spectacle et le théâtre www.theatredelaquarium.com

No hay comentarios: