11 de julio de 2008

URGENT: PÉTITION ALERTE ROUGE

Jacques-Alain MILLER
COMMUNIQUÉ DU 11 JUILLET 2008
PÉTITION ALERTE ROUGE
Communiqué du 11 juillet 2008
Après m’avoir consulté à ce sujet, mon ami Roland Gori a pris l’initiative de rédiger et faire circuler la “Pétition Alerte Rouge”. C’est un appel général à s’unir contre le projet d’arrêté que j’ai critiqué dans ma tribune du Point la semaine dernière. J’ai signé cette pétition, et j’invite les adhérents et amis du Champ freudien à faire de même. L’heure n’est pas aux “petites différences”, mais au rassemblement.
Le texte incriminé vise à casser les reins au mouvement psychanalytique, en créant subrepticement une nouvelle profession de soi-disants “psychothérapeutes”, formés au rabais (et qui seront aussi employés au rabais) sur des bases exclusivement cognitivistes. Cette politique de ravalement et déqualification, déjà entrée en vigueur en Grande-Bretagne, fait courir au public des dangers manifestes; elle a conduit dans ce pays à la marginalisation des psychanalystes. La fuite qui m’a permis de connaître ce texte, et l’alerte donnée dans les médias, ont déjà permis de percer à jour le guet-apens, prémédité pour le mois d’août. Il s’agit maintenant de faire nombre.
Je prépare la sortie d’un numéro spécial de LNA pour cet été. Il sera aussitôt diffusé aux médias et à la classe politique, puis, au public dés le début septembre. Avant d’autres initiatives.
Jacques-Alain MILLER

Signer la pétition
Voir les signataires
Pétition Alerte rouge
Non au cahier des charges relatif à la formation en psychopathologie clinique pour l'usage du titre de psychothérapeute
A la suite de la publication du projet d’arrêté du cahier des charges relatif à la formation donnant lieu au titre de psychothérapeute (Cf. le site Sauvons la clinique), l’Assemblée générale de « Sauvons la clinique » réunie le 5 juillet 2008 a voté à l’unanimité (300 personnes), et appelle à voter, la pétition suivante :
- Non à une formation au rabais des psychothérapeutes qui menace l'intérêt des patients.
- Non à des théories du psychisme imposées par l'Etat.
- Nous demandons le retrait de cet arrêté et l'ouverture de nouvelles négociations
Le risque que cet arrêté soit promulgué au mois d’août est grand, c’est pourquoi nous vous appelons à signer cette pétition et la faire circuler au plus vite.
Tous unis contre cet arrêté scélérat
::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Estimados colegas:
La práctica como psicoanalistas de nuestros colegas en Francia se encuentra amenazada por la reglamentación de las psicoterapias cuya promulgación está prevista para este mes de agosto. El resultado podría ser quedar bajo la égida del “nuevo orden” que pretende instalarse a partir de un “decreto” cognitivista y totalitario. Nosotros, desde aquí, podemos contribuir a que se detenga la puesta en vigencia de la nueva legislación mediante la firma de la Petición que se da a conocer en este mismo mail. Quedan todos invitados a participar en este causa que nos compromete en el futuro inmediato de nuestra tarea cotidiana.
Los saluda atentamente,
Silvia Geller

Petición Alerta roja
No a los documentos relativos a la formación en psicopatología clínica para el uso del título de psicoterapeuta
A continuación de la publicación del proyecto de decreto del documento relativo a la formación que da lugar al título de psicoterapeuta (Cf, le site Sauvons la clinique), la Asamblea general de « Sauvons la clinique » reunida el 5 de julio 2008 votó por unanimidad (300 personas), y llama a votar, la petición siguiente:
- No a un rebajamiento de la formación de los psicoterapeutas que amenaza el interés de los pacientes.
- No a teorías del psiquismo impuestas por el Estado.
- Pedimos que se retire este decreto y la apertura de nuevas negociaciones.
El riesgo de que este decreto sea promulgado en el mes de agosto es grande, por ello los llamamos a firmar esta petición y a hacerla circular rápidamente.
Todos unidos contra este decreto canallesco.
Firmar la petición
http://sauvons-la-clinique.org/petition2/index.php?petition=3&signe=oui



Traducción : Silvia
Baudini