9 de junio de 2009

[ecf-messager] Colloque ACF CAPA à Amiens

COLLOQUE

Acf-capa


NORMES & SINGULARITÉS


… et ce qui s’invente en psychanalyse






Samedi 13 juin – 9 h 30 / 18 h 00



Salle Dewailly


Place Dewailly – AMIENS -




PROGRAMME


9 h 30 Accueil



Président Jean-Michel DUTILLOY



10 h 00 Présentation Bernard LECOEUR



10 h 15 Intervention de Serge COTTET


La norme sexuelle et la psychanalyse



11 h 00 Singularité / Singularités



Yann FAUCON D’une côte d’Adam à l’os d’un problème


Le Nom du Père a perdu de sa superbe. Pourtant la norme reste la norme mâle.


Le symptôme est un gréviste et objecte à cette loi.


Dans son dernier enseignement Lacan avance d’ailleurs que ce que l’on peut faire de mieux, c’est de s’identifier au symptôme. Soit, mais il ajoute aussitôt qu’une femme peut être un symptôme pour un homme…


Qu’est-ce à dire ? L’homme crée la femme, non d’une côte comme le dit un mythe célèbre, mais de par l’inconscient ?


S’identifier au symptôme, s’identifier alors à sa femme ? Croire au symptôme, croire sa femme ?


Ce serait là un symptôme bien singulier mais toujours l’os d’un problème, en dépit de toute norme.



Patricia WARTELLE Quel drôle de zèbre, cet analyste!



La question des normes et de la singularité sera abordée à partir de la question: qui suis-je? La figure du consommateur consommé surgit là où les normes font commerce avec l'économie de marché, suis-je un code-barres?


Quel éclairage apporte la psychanalyse sur ce point? La singularité visée par l'analyse ne ressemble à rien d'autre que le "je suis ce que je jouis", si le désir lui vient de devenir analyste, c'est en tant qu'objet a-normal, ce désir là est hors norme.



11 H 45 Débat



12 h 30 Repas offert aux participants




14 h 30 Table ronde clinique



Présidente Catherine STEFF


Discutante Hélène MENTION



Claire PERRET Mériter son heure de colle



A partir d’un fragment d'un travail démarré il y a 9 ans au CMP, nous verrons comment, à un moment de vacillation de son être s’accompagnant d’un déferlement de jouissance, Léonard, âgé de 15 ans, fait un usage singulier de la norme, en y trouvant une identification imaginaire pacifiante.


Brigitte GAUIN Etre entière



Comment un évènement supposé traumatique se révèlera ne pas l'être, et même avoir des vertus initiatiques pour une jeune fille de treize ans.





Patrice DESTREZ Passion du “même”, trouvaille et autismes



Consentir au code, à la normalisation et user du refuge autistique par une passion pour le “même”, mais conserver le rapport au signifiant pour ce qu’il garantit d’une jouissance : un compromis pour de possibles sorties, dans certains cas d’autisme ?



Claude PARCHLINIAK Décompléter


Un protocole est par définition déterminé, il s'effectue selon un ordre préétabli et l'on attend ici quelque chose du nombre car c'est à partir d'une quantité que s'élabore un certain savoir. Il n'en va pas de même dans la cure analytique qui a somme toute peu de règles à indiquer. Il arrive que ce peu soit mis en question. C'est ce que trouve Mélanie pour accomplir son cheminement.


16 h 00 Débat



16 h 30 Table ronde Politique/ Art/ Culture



Président Yann FAUCON


Discutant Christophe DELCOURT



Emmanuel PIERRU La singularité au prisme de la sociologie



La question de la norme a toujours été au centre de la pensée sociologique : Tout individu est socialisé donc "normé" dans ses "goûts", ses pratiques jusqu'à son corps qui est travaillé et traversé de part en part par le social. Pour autant, cela ne signifie pas qu'il y a uniformisation et massification des sociétés, bien au contraire. Même si la singularité (comme la "liberté", la "nature") ne saurait être le point de départ de la réflexion sociologique, cette dernière est néanmoins animée par la recherche des différences et des variations sociales. En outre, depuis quelques années, les débats déjà anciens sur l'individu et l'individuation connaissent un renouveau. Qu'est-ce qu'individu pour un sociologue ? Que peut-être une sociologie de l'individu ? Ces débats d'apparence très théoriques ont en fait de grandes implications épistémologiques et pratiques dans les "manières" de faire de la sociologie. En privilégiant une entrée par la sociologie du champ artistique dans lequel le régime de "singularité" est précisément la "norme" (l'Artiste comme "nul autre pareil", le "Génie" et le "don" artistiques), on montrera que ces controverses actuelles sur l’« individu » y prennent une acuité toute particulière.



Philippe GUEDJ Peut-on parler de singularité dans le domaine artistique? un exemple paradigmatique: le ready made



L'art contemporain serait en crise. L'œuvre aurait perdue sa spécificité, son aura, à l'heure du tout culturel. Elle ne serait plus qu'un produit de consommation comme un autre dans un monde dominé par un marché mondialisé et les normes qu'il impose. L'art ne ferait plus exception et perdrait sa force novatrice et critique. La production artistique n'aurait pour fonction que de renforcer un état des lieux dans une société de divertissement et de spectacle. Le post modernisme et son art des mélanges stylistiques signerait la fin des multiples révolutions du modernisme. Le conformisme ambiant aurait détruit toute singularité. Pour relativiser ce constat pessimiste nous reviendrons en arrière pour analyser une œuvre singulière et subversive, paradigme du modernisme: l'urinoir de Marcel Duchamp. Œuvre dont la postérité importante ouvrirait à la" norme" du tout et n'importe quoi; du ready made. Nous verrons à travers l'étude de cette œuvre comment la singularité pure est une notion problématique dans l'art.



17 H 00 Débat



18 h 00 clôture Bernard LECOEUR



Renseignements et inscriptions : Yann Faucon 03 22 89 57 50



**********


Bulletin d’inscription


A retourner à ACF CAPA


c/o Yann Faucon 112 rue Saint-Honoré 80000 AMIENS



Nom :……………………………………………………..



Prénom:…………………………………………………..



Adresse :…………………………………………………



Cp / Ville :………………………………………………..



e-mail :……………………………………………………..



30 euros


20 euros (étudiant avec justificatif)


80 euros (formation prise en charge par une institution. UFORCA enregistrée par la délégation régionale à la


formation permanente n° 22 02 00606 02)



Paiement par chèque à l’ordre de : AL ACF-CAPA

Un buffet est offert aux participants le samedi midi

No hay comentarios: